Avantages et inconvenients de l'entreprise individuelle

-

avantages et inconvénient de l’entreprise  individuelle et potentiel de la mise en société (Eurl, Sarl, Sasu, Sas)



Par Me Sassi, avocat création de société et droit des affaires à Paris (https://www.tousvosactes-avocat-ms.fr)


Lorsqu’une personne crée pour la première fois une entreprise, elle se pose souvent la question de savoir si elle doit créer une entreprise individuelle ou une société (Sarl, Eurl, Sas, Sasu etc.).


Le choix entre ces deux formes d’exploitation (entreprise individuelle vs société) est très important, car ces deux modes d’exercice ont des différences fondamentales, tant sur le plan juridique, fiscal, social, mais également financier.


L’Entreprise individuelle – une structure facile et pas chère à créer


L’exploitation individuelle est la forme juridique la moins onéreuse et la plus facile à gérer.


Il n'y a pas de capital minimal à verser, pas de statuts à rédiger.


Il convient juste de réaliser les formalités d’immatriculation auprès du Tribunal de commerce et des organismes fiscaux et sociaux pour être immatriculée et ainsi commercer son activité.


L’entreprise individuelle – une structure potentiellement plus chère et plus risquée dans la phase d’exploitation


La souplesse et la modicité du cout de la création de l’entreprise individuelle ne doivent toutefois pas masquer les inconvénients de ce mode d’exercice qui quelquefois peuvent s’avérer rédhibitoires.


Ainsi et tout d’abord, l’entrepreneur individuel est imposé sur le plan fiscal et social sur la totalité du bénéfice qu’il réalise de telle sorte qu’aucune possibilité de gestion fiscale et/ou sociale du bénéfice n’est possible.


Or, cela n’est pas anodin puisque l’entrepreneur individuel dépend des régimes sociaux des non-salariés et non du régime général de la Sécurité sociale de telle sorte que les charges sociales sont calculées et payées sur l’intégralité du bénéfice réalisé au cours de la période d’imposition.


Même principe sur le plan fiscal puisque l’entrepreneur individuel sera assujetti à l’impôt sur le revenu sur l’intégralité du bénéfice réalisé.


L’entreprise individuelle – un statut dangereux sur le plan juridique



La souplesse dans la création d’une entreprise individuelle ne doit surtout pas masquer les risques juridiques et financiers très importants liés à ce mode d’exercice.

En effet et sur le plan juridique, l’entreprise individuelle se caractérise essentiellement par le fait qu’il n’existe aucune séparation entre le patrimoine professionnel et le patrimoine personnel et vous êtes indéfiniment et solidairement responsable sur vos biens propres des dettes de l'affaire


Cela signifie qu’il n’est pas possible, contrairement à ce qui existe pour les sociétés commerciales (Sarl, Eurl, Sas, Sasu, Sa) de se placer sous la protection des dispositions relatives aux procédures collectives (redressement et/ou liquidation judiciaire) en cas d’importantes difficultés financières.


Le patrimoine personnel de l’entrepreneur individuel, présent ou futur, se trouve alors directement exposé et en première ligne permettant ainsi des actions en recouvrement forcé de la part des créanciers (Urssaf, trésor public, créanciers, etc.).


La mise en société de l’entreprise individuelle, une solution intéressante à tout point de vue à mettre en place avant que les difficultés n’apparaissent


Si vous êtes déjà immatriculée auprès du greffe du Tribunal de commerce en nom propre (c’est-à-dire sous forme d’entreprise individuelle), il est fondamental que vous songiez sérieusement au passage en société (Eurl, Sarl, Sas, Sasu etc.) cela afin d’éviter les importants risques inhérents à toutes activités entrepreneuriales, mais également pour optimiser votre situation fiscale et sociale, ce qui souvent peut générer d’importantes économies.


En effet l’optimisation fiscale et sociale (ce qui est fondamentalement différent de la fraude fiscale et/ou sociale) vous permettra souvent des gains de trésorerie profitable à votre exploitation tout en vous permettant d’obtenir une meilleure protection sociale.


En outre, cela pourrait, pour des entreprises fortement bénéficiaires, d’avoir une véritable stratégie d’optimisation patrimoniale, notamment en termes d’acquisition de locaux professionnels.


En outre, la mise en société de l’entreprise individuelle est de nature à créer un cadre avantageux pour faire entrer des partenaires au capital de la société, ou des salariés par le biais du mécanisme d’attribution gratuite d’actions.


De même, le cout de la cession des actions ou des parts sociales sera facilité en cas de cession de la société, notamment en termes de cout d’acquisition pour l’acquéreur, ce qui est un paramètre important


En outre, une entreprise exploitée sous forme de société peut donner une nouvelle image, plus dynamique et professionnelle de votre activité ce qui pourrait vous permettre de développer votre entreprise et de vous donner les moyens de ce développement.


La mise en société de l’entreprise individuelle – Un cadre fiscal très favorable


La mise en société de l’entreprise individuelle est une opération assez technique notamment dans la mesure où le double but de l’opération est :


  • De transférer l’entreprise individuelle (le fonds de commerce donc) à une société dont le capital sera par l’entrepreneur individuel
  • De faire en sorte que cette opération n’entraine aucune fiscalité et aucun prélèvement sociaux ce qui impose de placer les plus-values latentes sur le fonds de commerce sous le bénéfice régime du report d’imposition ce qui permettra lors le gel de toutes les impositions, fiscales et sociales


Dans la mesure où cette opération est réalisée correctement, le chef d’entreprise ne pourra que se féliciter d’avoir réalisé cette opération de mise en société de son fonds de commerce, qui est techniquement une opération d’apport de son fonds de commerce qui impliquera :


  • La rédaction d’un contrat d’apport prévoyant les clauses relatives au report d’imposition des plus-values latentes
  • La création d’une société (Eurl, Sarl, Sas, Sasu) qui recevra le fonds de commerce dans le cadre d’un apport en nature
  • La valorisation du fonds de commerce avec l’intervention d’un commissaire aux apports
  • Les différentes formalités juridiques, fiscales et sociales
  • L’immatriculation de la société auprès du greffe du Tribunal de commerce
  • Et la radiation de l’entreprise individuelle tant du greffe du Tribunal de commerce qu’auprès de l’Urssaf et des organismes sociaux


*          *          *          *          *


Notre cabinet d’avocat en droit des affaires et droit fiscal a plus de 20 ans d’expérience en droit des affaires et en droit fiscal de telle sorte nous pouvons vous accompagner avec sérieux et réactivité dans la gestion juridique et fiscale de votre entreprise.


Nous sommes en mesure de vous expliquer simplement toutes les particularités et les conséquences de la mise en société de votre entreprise individuelle ainsi que les caractéristiques de tous les types de société ce qui nous permettra conjointement d’identifier, en toute simplicité le type de société qui vous correspondra le mieux.


Sachez d’ailleurs que très concrètement, notre cabinet d’avocats en droit des affaires est en mesure de rédiger tous les actes liés à la mise en société de votre fonds de commerce ainsi que ceux nécessaires à la création de votre société dans des délais très brefs et pour un cout très compétitif.

Bien entendu, nous effectuons également toutes les formalités juridiques nécessaires à l’immatriculation de votre société, et ce jusqu’à l’obtention de l’extrait K bis matérialisant l’immatriculation de la société auprès des services greffe du Tribunal de commerce et la prise en compte par toutes les administrations fiscales et sociales ainsi que celles nécessaires à votre radiation en qualité d’entrepreneur individuel.


*          *          *          *          *


www.Tousvosactes.fr est le département rédaction d’actes juridiques pour les entreprises de notre cabinet d’avocats en droit des affaires et en droit fiscal.


Fort de 20 ans d’expérience, nos avocats en droit des affaires rédigent au meilleur prix tous les types d’actes juridiques, des plus courants* en 24 heures (création de sociétés, comptes annuels, changement de dirigeant, transfert de siège, etc.) au plus complexes (transformation de sociétés, transmission universelle du patrimoine, fusion, apport partiel d’actif, etc.)


Pour une sécurité optimale, toutes nos prestations sont réalisées en interne par des avocats en droit des affaires qui tiennent systématiquement compte des aspects juridiques, fiscaux et sociaux des opérations qui nous sont confiés.


Exemple de tarifs TTC et frais compris !


Création de société (Sas, Sasu, Sarl, Eurl, Sci)

999 euros TTC

Gérant / Président

999 euros TTC

Dénomination sociale / Objet social

999 euros TTC

Transfert de siège social

999 euros TTC

Dépôt de marque – France – 3 classes

899 euros TTC

Comptes annuels

449 euros TTC

Perte de la moitié du capital social

799 euros TTC

Mise en sommeil

699 euros TTC

Dissolution / Liquidation

699 euros TTC

Cession de parts sociales

899 euros TTC

Actes et contrats divers

Sur devis TTC


Nos tarifs comprennent :


  • La rédaction de tous les actes par un avocat en droit des affaires (statuts, etc.)
  • Un contact direct avec l’avocat qui aura rédigé les actes
  • Les frais d’annonce légale et de greffe de Tribunal de commerce
  • Toutes les formalités légales auprès du greffe du Tribunal de commerce
  • Toutes les formalités légales auprès du Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de commerce et d’Industrie


Seuls les éventuels frais de chambre des métiers relatifs à certaines activités spécifiques ne sont pas compris (200 euros).


Vos avantages :


  • Un budget maitrisé
  • Un accompagnement personnalisé
  • Une prestation complète (K bis)
  • Un paiement sécurisé
  • (Une prestation en 5 heures avec supplément pour les opérations courantes)


07.71.58.58.58 / Contact@tousvosactes.fr


Création de sociétés / changement de gérant / transfert de siège social / Comptes annuels Cession de parts sociales / Contrats divers / dépôt de marque INPI, etc.





Partager cet article sur

Commentaires

Rédigez votre commentaire :

<% errorMessage %>
<% commentsCtrl.successMessage %>
<% commentsCtrl.errorMessage %>

Les réactions des internautes

<% comment.display_name %> a réagit le <% comment.full_date %>

  • <% subcomment.display_name %> a répondu le <% subcomment.full_date %>

Répondre à ce fil de discussion
<% errorMessage %>
Aucun commentaire n'a été déposé, soyez le premier à commenter !