La nomination des gérants dans la Sarl

-


Par Me Sassi, avocat création de société et droit des affaires à Paris (https://www.tousvosactes-avocat-ms.fr)



Toutes les sociétés (Eurl, Sarl, Sas, Sasu, Sa) ont nécessairement un ou plusieurs dirigeants et les Sarl ne dérogent, bien entendu, pas à la règle.


Les Sarl (Société à responsabilité limitée) ont donc obligatoirement un ou plusieurs gérants.


A cet égard, l’article L.223-18 du Code de commerce précise que le nombre de gérants est librement fixé au sein des statuts ce qui signifie que ce sera les associés qui déterminent le nombre de gérant, ainsi que les modalité de nomination et de révocation des gérants, cela dans les limites prévues par le Code de commerce bien entendu.


Il convient de préciser que lorsqu’une société a plusieurs gérants, on parle alors de co-gérants et de collège de gérance puisque chacun des gérants est censé avoir les mêmes pouvoirs, en substance les plus larges pour engager la société, ce qui implique souvent, à tout le moins dans les rapports entre associés, un « modus vivendi » c’est-à-dire une répartition des tâches, pouvoirs et prérogatives pour réduire au minimum les conflits de compétences et donc les source de conflits.


Sur quels critères le gérant peut être choisi ?


Les critères de nomination du ou des gérants sont assez souples comme cela ressort de l’analyse des dispositions du Code commerce applicables.


Ainsi, l’article L.223-18 du Code de commerce indique tout d’abord que le, ou les gérants sont choisis parmi les associés ou non étant précisé que le Code de commerce laisse une grande liberté aux associés pour déterminer les critères relatifs aux choix des personnes de nature à occuper un poste de gérant.


Les statuts peuvent ainsi réserver aux associés seuls la possibilité d’être nommés gérants.


En tout état de cause, l’article L.223-18 du Code de commerce précise impose toutefois que seules les personnes physiques peuvent être nommées comme gérant, ce qui signifie qu’une personne morale (c’est-à-dire une autre société) ne pourra pas nommé gérante d’une Sarl alors même que cela est possible dans les Sas (Société par actions simplifiée) ce qui dans certains cas peut conduire les associés de la Sarl a souhaité transformé leur société en Sas, notamment pour bénéficier de cette possible dans une optique d’optimisation des charges sociales.



Contrairement au régime des sociétés par actions (Sas, Sasu, Sa), aucune limite d’âge n’est prévue pour la fonction de gérant de telle sorte que certaines Sas sont également transformé en Sarl pour contourner les règles relatives à la limite d’âge des dirigeants.


Il faut toutefois reconnaitre que cela est tout de même assez rare.


Peut-on cumuler un poste de gérant avec un poste salarié dans la même société ?



La question du cumul d’un poste de gérant avec celui de salarié de la même société se pose souvent pur différentes considérations et notamment compte tenu des rapports entre les associés.


A cet égard, il convient de préciser qu’il est tout à fait possible, dans la mesure bien entendu où le contrat de travail correspond à un réel emploi et effectif et que les autres conditions prévues par la loi sont remplies.


Ainsi, il convient de faire une distinction fondamentale entre les fonctions de gérant qui comporte la direction générale de la société, et les fonctions techniques (qui ne sont donc pas des fonctions managériales), qui sont la conséquence du contrat de travail, comme l’a mis en avant la haute juridiction.


Cass. Soc. 1er décembre 1993 n°3869


En outre, les fonctions techniques impliquent :


  • L’existence d’un lien de subordination vis-à-vis de la société ce qui implique ipso facto que l’intéressé ne doit pas détenir, directement ou indirectement, la majorité du capital de la société ou in concreto le pouvoir d’imposer ses décisions aux autre associés
  • Une rémunération spécifique pour les fonctions techniques et donc distinctes de la rémunération des fonctions de gérant


La nomination des gérants lors de la constitution de la SARL


Les gérants peuvent être directement nommés dans les statuts au moment de la constitution. Dans ce cas, seront mentionnés, au sein desdits statuts :


  • Les noms
  • Prénoms
  • Adresse
  • Qualité du gérant.


Il convient toutefois de préciser que la mention du gérant n’est pas considérée comme une mention obligatoire pour que les statuts soient réguliers.


Les associés peuvent également nommer leurs gérants à l’issue d’une assemblée générale, ce qui est mis en avant à l’article L.223-18 du Code de commerce.


Ce dernier mode de désignation semble d’ailleurs plus efficace, car dans le cas où les gérants sont désignés dans les statuts, il sera nécessaire de les modifier en cas de changement de gérant.


En cas de nomination par assemblée générale, celle-ci suit les mêmes conditions qu’une nomination en cours de vie sociale.


En revanche, l’assemblée générale devra avoir lieu rapidement car à l’inverse, cela retarderait l’acquisition de la personnalité morale par la société.

En effet, l’identité du gérant fait partie intégrante des mentions devant figurer au sein de l’avis de constitution de la société publié dans un journal d’annonces légales.


La nomination des gérants au cours de la vie sociale


La nomination des gérants au cours de la vie sociale peut effectivement être décidée par assemblée générale, à la majorité de plus de la moitié des parts sociales.


Il est à noter que si la majorité requise n’est pas obtenue sur première consultation il est possible de procéder à une seconde consultation. Dans ce cas, le gérant sera constitué à la majorité des votes émis.


Acceptation des fonctions


La loi ne fait pas obligation de formaliser l’acceptation des fonctions par le ou les gérants.


Dès lors, cette acceptation peut être expresse mais aussi tacite.


Si elle est expresse, elle résultera généralement d’une lettre de l’intéressé, ou du moins de sa signature sous la décision.


Les clauses statutaires


Si la loi est assez souple quant aux conditions relatives au gérant, ainsi qu’à sa nomination en tant que telle, les statuts peuvent édicter des règles particulières.


Ainsi, pour simple exemple, les statuts pourront interdire ou restreindre le cumul de fonction de gérant de la société avec celles d’administrateur, de directeur (…) d’une autre société.


De plus, concernant la procédure de nomination par assemblée générale, les statuts pourraient exiger une majorité plus élevée.


*          *          *          *          *





*          *          *          *          *


Notre cabinet d’avocat en droit des affaires et droit fiscal a plus de 20 ans d’expérience en droit des affaires et en droit fiscal de telle sorte nous pouvons vous accompagner avec sérieux et réactivité dans la gestion juridique et fiscale de votre entreprise.


Nous sommes en mesure de vous expliquer simplement toutes les particularités et les conséquences de la mise en société de votre entreprise individuelle ainsi que les caractéristiques de tous les types de société ce qui nous permettra conjointement d’identifier, en toute simplicité le type de société qui vous correspondra le mieux.


Sachez d’ailleurs que très concrètement, notre cabinet d’avocats en droit des affaires est en mesure de rédiger tous les actes liés à la mise en société de votre fonds de commerce ainsi que ceux nécessaires à la création de votre société dans des délais très brefs et pour un cout très compétitif.

Bien entendu, nous effectuons également toutes les formalités juridiques nécessaires à l’immatriculation de votre société, et ce jusqu’à l’obtention de l’extrait K bis matérialisant l’immatriculation de la société auprès des services greffe du Tribunal de commerce et la prise en compte par toutes les administrations fiscales et sociales ainsi que celles nécessaires à votre radiation en qualité d’entrepreneur individuel.


*          *          *          *          *


www.Tousvosactes.fr est le département rédaction d’actes juridiques pour les entreprises de notre cabinet d’avocats en droit des affaires et en droit fiscal.


Fort de 20 ans d’expérience, nos avocats en droit des affaires rédigent au meilleur prix tous les types d’actes juridiques, des plus courants* en 24 heures (création de sociétés, comptes annuels, changement de dirigeant, transfert de siège, etc.) au plus complexes (transformation de sociétés, transmission universelle du patrimoine, fusion, apport partiel d’actif, etc.)


Pour une sécurité optimale, toutes nos prestations sont réalisées en interne par des avocats en droit des affaires qui tiennent systématiquement compte des aspects juridiques, fiscaux et sociaux des opérations qui nous sont confiés.


Exemple de tarifs TTC et frais compris !


Création de société (Sas, Sasu, Sarl, Eurl, Sci)

999 euros TTC

Gérant / Président

999 euros TTC

Dénomination sociale / Objet social

999 euros TTC

Transfert de siège social

999 euros TTC

Dépôt de marque – France – 3 classes

899 euros TTC

Comptes annuels

449 euros TTC

Perte de la moitié du capital social

799 euros TTC

Mise en sommeil

699 euros TTC

Dissolution / Liquidation

699 euros TTC

Cession de parts sociales

899 euros TTC

Actes et contrats divers

Sur devis TTC


Nos tarifs comprennent :


  • La rédaction de tous les actes par un avocat en droit des affaires (statuts, etc.)
  • Un contact direct avec l’avocat qui aura rédigé les actes
  • Les frais d’annonce légale et de greffe de Tribunal de commerce
  • Toutes les formalités légales auprès du greffe du Tribunal de commerce
  • Toutes les formalités légales auprès du Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de commerce et d’Industrie


Seuls les éventuels frais de chambre des métiers relatifs à certaines activités spécifiques ne sont pas compris (200 euros).


Vos avantages :


  • Un budget maitrisé
  • Un accompagnement personnalisé
  • Une prestation complète (K bis)
  • Un paiement sécurisé
  • (Une prestation en 5 heures avec supplément pour les opérations courantes)


07.71.58.58.58 / Contact@tousvosactes.fr


Création de sociétés / changement de gérant / transfert de siège social / Comptes annuels Cession de parts sociales / Contrats divers / dépôt de marque INPI, etc.



















Partager cet article sur

Commentaires

Rédigez votre commentaire :

<% errorMessage %>
<% commentsCtrl.successMessage %>
<% commentsCtrl.errorMessage %>

Les réactions des internautes

<% comment.display_name %> a réagit le <% comment.full_date %>

  • <% subcomment.display_name %> a répondu le <% subcomment.full_date %>

Répondre à ce fil de discussion
<% errorMessage %>
Aucun commentaire n'a été déposé, soyez le premier à commenter !