Quelles sont les principales différences entre la SARL et la SAS

-

La société à responsabilité limitée (SARL) est une société dont le capital est divisé en parts sociales réparties entre les associés en contrepartie de leurs apports. Elle est régie par les dispositions des articles L. 223-1 et suivants du Code de commerce.

Lorsqu’un associé unique compose le capital de la société, alors il s’agit d’une société à responsabilité à associé unique.

Les règles relatives à l’administration et à la direction des Sarl sont très encadrées par les dispositions législatives (droit de vote, répartition des bénéfices, etc.).

Toutefois, les associés peuvent prévoir des aménagements dans leurs rapports par le biais de la rédaction d’un pacte d’associés mais il convient dans cette éventualité d’être très minutieux dans sa rédaction.

Une société par actions simplifiée est quand à elle une société dont le capital est divisé en actions réparties entre des associés que l’on appelle précisément des actionnaires. Elle est régit par les dispositions des articles L. 227-1 et suivants du Code de commerce.

Elle peut également être composé d’un seul actionnaire, on parle alors de société par actions simplifiée unipersonnelle.

Cette forme de société est plus souple dans sa gestion des rapports entre les actionnaires dans la mesure où les statuts peuvent prévoir librement l’organisation de la société, avec un encadrement moins strict de la loi.

Ainsi, les statuts pourront prévoir que les droits de vote pourront être répartis de façon différente  que la répartition du capital.

Il en va de même pour la répartition des bénéfices. Par exemple, un actionnaire détenteur d’une petite partie du capital pourra se voir accorder un droit au bénéfice plus important, sous réserve qu’il ne se voit pas accorder l’intégralité dividendes ou qu’un actionnaire ne soit pas totalement exclu de la répartition des bénéfices.

Ensuite, le représentant légal n’a pas le même statut social selon que la société soit une SARL ou une  EURL ou que la société soit une SAS ou une SASU.

Dans les SARL et les EURL, il s’agit d’un gérant, ayant le statut de travailleurs indépendant.

Dans les SAS et les SASU, le représentant légal est un Président qui bénéficie, pour sa protection sociale, du maintien du régime général de la Sécurité Social, à l’instar des salariés.

Une autre différence distingue ces deux formes de société, à savoir le régime d’imposition des cessions de titres en matière de droits d’enregistrement.

Dans les SARL et les EURL, les droits d’enregistrement  sur les cessions de parts sociales s’élève à 3% du prix de cession des parts sociales, après application d’un abattement pouvant aller jusqu’à 23.000 euros (calculé proportionnellement au pourcentage du capital cédé) est à payer lors de l’enregistrement des actes de cession.

Dans les SAS et SASU, ce droit d’enregistrement s’élève à 0,1% du prix de cession des actions et est plafonné à 3.000 euros.

L’économie peut être significative en fonction des enjeux financiers.

Tousvosactes.fr, avec le concours de ses avocats partenaires, vous permet d’obtenir au meilleur prix et sous 24 heures de très nombreux actes juridiques de société et notamment les plus courants (création de société, approbation des comptes annuels, transfert de siège social, changement de dirigeant, dépôt de marque etc.).

N'hésitez pas à nous appeler au 07.71.58.58.58 ou nous contacter par mail (contact@tousvosactes.fr)

Partager cet article sur

Commentaires

Rédigez votre commentaire :

<% errorMessage %>
<% commentsCtrl.successMessage %>
<% commentsCtrl.errorMessage %>

Les réactions des internautes

<% comment.display_name %> a réagit le <% comment.full_date %>

  • <% subcomment.display_name %> a répondu le <% subcomment.full_date %>

Répondre à ce fil de discussion
<% errorMessage %>
Aucun commentaire n'a été déposé, soyez le premier à commenter !